Mondial voyages, outgoing, Haj Omra, Voyages organisés

Voyage au Maroc avec Mondial Voyages, Séjour Maroc: offres séjour Maroc. Voyage Maroc pas cher

Situé entre Atlantique et Méditerranée, dominé par la chaîne de l'Atlas qui culmine à plus de 4000 m et s'achevant au sud dans le désert, le Maroc est une terre où s'exposent à loisir les caprices de la nature, Couleurs, reliefs, climats, paysages multiples, mais aussi palette humaine ou artistique révélant des contrastes saisissants. Terre de l'Islam où se rencontrent les traditions fortement ancrées, des peuples berbères et arabes, ses quelques 3500 Km de cites sont parsemées de port où l'histoire s'est chargée de appétits de l'Europe occidentale. Le Maroc d'aujourd'hui offre dans ses cités des métissages d'influences dont les taux différent singulièrement entre les cotes exposées au vent des capitales commerciales de l'Occident chrétien et les terres protégées des montagnes du Rif et de l'Atlas.. Dans le coeur des villes comme dans celui de chacune des régions, palpitent les traditions immémoriales- traditions sur lesquelles s'est greffée la foi coranique, qui donne un sens divin aux gestes les plus quotidiens. Malgré cela, cet islam s'est ouvert aux révolutions techniques et à l'évolution morale de cette fin de siècle, les obscurantismes sont repoussés et les pistes d'autrefois peu à peu font place aux routes asphaltées. En dépit de ces aménagements - dans les us et coutumes comme dans le nouveau confort des stations touristiques -, le Maroc reste encore cette expérience "exotique" qui a bouleversé nombre d'artiste comme Delacroix. Flânerie dans les médinas éternelles des villes impériales, randonnées dans les hautes et sauvages vallées de l' Atlas,plaisirs multiples qu'offre la nature généreuse sur les cotes,mais aussi expériences qui marquent l'âme au contact des grand espaces de la montagne ou du désert... il n'y a ici ,parfois, qu'une porte entre la ville nouvelle et la médina du Moyen Age, et le même crayon de khôl entre tradition et coquetterie : il reste une intégrité et une richesse culturelle ou l'expérience humaine se mesure à la simplicité et à la grandeur de geste millénaires, celui de l'artisan au fond de son échoppe, ceux du muletier au fil de ruelles étroites et inquiétantes comme des goulet... ou celui du quidam qui offre le thé à la menthe comme une main tendue en signe de paix.

Acheter un billet d'avion pour partir en voyage au Maroc à bas prix avec le moteur de recherche comparateur de prix. Vous avez accès en 1 seul clic à plus de 10 millions de vols et séjours. Pour partir pas cher en voyage au Maroc, comparez les offres de nos partenaires et trouvez le meilleur tarif avec les promotions de voyage classées par prix. Situé aux portes de l'Europe, le Maroc est le point d'entrée idéal pour voyager sur le continent africain.

Le Maroc nous inspire de somptueux palais entourés de fabuleux jardins. C'est un pays de lumière et couleurs avec un héritage très riche qui rendra votre voyage inoubliable. Les multiples arômes, goûts et traditions du Maroc sont fascinants et exotiques. Les attraits du pays sont nombreux avec une culture complexe, un art florissant, une architecture changeante et des paysages magnifiques. Le Maroc exerce une extrème fascination, mais comment résiter aux charmes des cités impériales, des mosquées majestueuse et des kashahs berbères ? Du désert du Sahara aux plages Méditerrannée d'Agadir en passant par la ville de Marrakech, dont les fameurs riads à Marrakech vous accueillent dans leur cadre exotique et typique de la région. Ainsi que les célèbres montagnes de l'Atlas au paysage envoûtant. En somme, le pays nous présente un visage varié au plus haut degré. Ainsi, le Maroc comporte la plus grande variation climatique de l'Afrique. Et n'oublions pas de savourer les subtilités de la gastronomie marocaine qui enchanteront votre palais. Partez en voyage au Maroc pour vous délecter des milles saveurs et couleurs de ce pays étonnant. Vous allez atterir dans l'espace temps différent d'un monde unique, vibrant et exotique où vos 5 sens seront en éveil permanent. La sélection de voyage Maroc à prix promo sur le site d'hôtel au Maroc . Partez en voyage au Maroc pour vous délecter des milles saveurs.


AGADIR

Le terrible tremblement de terre de février 1960 n'est plus qu'un mauvais souvenir. La ville qui s'étend aujourd'hui au pied de la vieille kasbah a vu sa population tripler depuis le cataclysme. Deuxième port sardinier du pays après Tan Tan, Agadir est surtout la capitale touristique du royaume. Avec ses 16000 lits d'hôtels,elle est aux yeux d'une clientèle internationale majoritairement allemande synonyme de vacances. Une plage de sable fin qui paresse sur 9 Km, un site bien abrité des vents et 300 jours d'ensoleillement par an. A cela s'ajoute un arrière pays haut en couleurs et riche de curiosité en tous genres. Seule ombre au tableau,une masse nuageuse qui,en été ,s'établit fréquemment entre 50 et 200 m d'altitude au-dessus de la ville et de la plage. Si elle garantit une température plus agréable,ses stratus ne laissent pas passer le soleil... Agadir dans l'histoire Santa Cruz de Cap de Gué. Mystère des origines:si l'on a parfois identifié Agadir à l'ancien port de Rusaddir,cité par polybe vers 130 av notre ère,l'histoire reste muette à ce sujet. Elle ne semble s'éveiller qu'à partir de 1505,avec la construction, par un gentilhomme portugais,d'un fortin nomme Santa Cruz de Cap de Gué,un peu au nord de la ville actuelle. Mais sans doute celui-ci complétait-il une implantation berbère préexistante,sous la forme,justement,d'un agadir. Vendu en 1513 au roi de Portugal, le fort devient le centre d'une région soumise à l'autorité portugaise tandis que s'établit un port, fréquente par les négociants européens. Apres plusieurs tentatives,le sultan saadien Mohammed ech Chaeikh s'en emparera en 1541. Le port du Sous. Sous les Saadiens. Agadir connaît une réelle prospérité. On y débarque des draps,tandis que le port exporte du sucre canne,des dattes,de la cire,des peaux brutes,de l'or, etc. l'extinction progressive de la culture de la canne à sucre,à partir du milieu du XVII, marque le début de son déclin. Un siècle plus tard, en 1760,Sidi Mohammed ben Abdallah, lui porte un nouveau coup, pour punir la ville de son indocilité,en fermant le port au trafic européen et en fondant le port au concurrent d'Essaouira. Le voyageur Cochelet qui visitas la ville en 1819 n'y compte qu'une douzaine de maisons encore debout. Visiter Agadir Toute blanche,bien conçue et aérée la ville d 'Agadir manque cependant de charme. Autour du centre ville se développe une agglomération étendue dont les avenue sans fin n'invitent guère à la promenade. La principal attraction touristique de la ville reste donc sa belle et longue plage de sable fin,prisée des adeptes de la position horizontales sous le soleil , mais dont se lasseront assez vite tous les autres... Rappelons toutes fois qu'Agadir est un point de rendez-vous idéal et reposant avant d'entreprendre des excursions vers le Sud atlantique ou vers l'arrière pays et l'Anti-Atlas. Durée : une demi-journée permet d'avoir un bon aperçu de la ville et de visiter le musée municipal. La Kasbah est le plus beau site d'Agadir, Véritable nid d'aigle dominat l'océan de 236 m, elle offre sur la ville, ses installations portuaires et industrielles,une vue remarquable. Elle fut édifiée en 1540 par Mohammed ech Cheikh pour servir de base d'attaque contre la forteresse portugaise. Craignant un retour offensif des Portugais,Moulay Abdallah la rebâtit en 1752 et y installa une garnison de 2000 renégat et turcs. Une inscription en arabe et en hollandais rappelle que les Pays-Bas y installèrent un comptoir en 1746.Avant de monter sur les rempart ( reconstruits après le séisme) pour contempler la cité d'aujourd'hui,tournez un instant votre regard et vos pensées vers cette esplanade chaotique qui en occupe l'intérieur: ici s'étendait l'un des quartiers les plus peuplés de l'Agadir d'avant le séisme. Rien n'a pu être sauvé et , sous les ruines aplanies au bulldozer,quelque milliers de victimes sont en seventies la même ou elles vécurent. Le port d'Agadir est depuis son origine,un port de pêche très moderne ou les poussons sont immédiatement traités dans 17 conserverie, 8 usines de sous-produits et 6 usine frigorifiques; il est l'un des tout premiers ports sardiniers du monde,ayant dépassé son rival Safi. La vente aux enchère du poisson a lieu l'après-midi. Mais c est aussi un port de commerce,le quatrième du Maroc. Par Agadir transitent les importation hydrocarbures céréales,bois et les exportations d'agrumes,primeurs,produits agricoles,minerais,conserves et divers sous produits du poisson. la ville moderne : le centre ville est parcouru par les avenues Genetal-Ketani, Hassan II, des FAR ,du Prince Moulay Abdallah et du Prince Sidi Mohamed. Ces artères entre lesquelles s'intercalent des zones piétonniers et que bordent des restaurant,des boutiques et des magasins d'artisanat,forment le coeur anime de la ville. Celui-ci est séparé de la zone touristique ou est implanté la plupart des hôtels par l'avenue Mohammed V. En dépit de l'unité architecturelle de la ville, certains bâtiments ressortent de l'ensemble. La poste principales,oeuvre de l'architecte J-F Zevaco, se signale par un pan de béton brut,incliné vers l'avant,qui en constitue la façade. A l'intérieur,l'ambiance est rendue très accueillante par un éclairage zénithal, l'utilisation du bois de cèdre et une finition raffinée. L'hôtel de ville, à cote de la poste conçu par le même architecte est de facture plus classique. En empruntant l'av des FAR, on atteint l'agréable jardin du portugal. Presque à l'opposé, la caserne des sapeurs-pompiers développe un large croissant de béton dominé par une tour d'entraînement. En face,joli jardin d'Ibn Zaidoun. En circulant dans la ville,on peut voir encore une école primaire dans laquelle l'architecte J-F.Zevaco a traité des éléments ordinaires selon une conception sculptural très poussée. Du même architecte,intéressante villas en bande dont les cours jardins sont bien adaptées au climat. Proximité immédiate,d'autre villas en bande,à un ou deux niveau, et couvertes de voûtains,offrent une solution originale aux problèmes de l'habitat local. A la limite de la ville et de la zone hôtelière et balnéaire,ou pourra voir également le théâtre en plein air et le musée municipal Bert Flint qui abrite une importante collection d'objet traditionnels du sud marocain. Sites à visiter - Musée municipal Bert Flint sur le boulevard Mohammed V - Théâtre de Plein Air, à 100 mètres du musée - Vallée des Oiseaux, agréable zoo des oiseaux s'étirant sur l'avenue des Administrations, entre les boulevards Mohammed V et Hassan II - L'élégant tribunal près de la Vallée des Oiseaux - Jardin du Portugal et son musée mémorial - Jardin ibn Zaydoun, entre l'avenue du Prince Moulay Abdellah et la rue du 18 novembre - Poste centrale, entre l'avenue Mohammed VI et l'avenue du prince Moulay Abdellah - Mosquée Loubnane, entre l'avenue des FARS et l'avenue du Prince Moulay Abdellah - Mosquée Mohammed V, sur le boulevard du Président Kennedy - Médina, espace artisanal créé par Beato Salvatore Polizzi en employant des techniques de construction berbères traditionnelles - Souk alhad (Dimanche)


MARRAKECH

Comme Fès, Rabat et Meknès, Marrakech a le privilège d'être une ville makhzen, c'est à dire impériale. Elle jouit également d' un prestige particulier : celui d'avoir donné son nom au pays tout entier. L'attraction de la prestigieuse cité fondée au XI par les Almoravides, aujourd'hui la troisième ville du royaume, s'exerce encore au delà de la barrière montagneuse du Haut Atlas, jusqu'aux confins sahariens. Marrakech est aussi la grande métropole berbère où affluent, du Haut Atlas et de l'extrémité ouest du Moyen Atlas, de rudes montagnard au type ethnique affirmé, et les gens de l'Ani Atlas et des vallées présahariennes, du Dra surtout, où le métissage avec les populations noires est parfois très marqué. La prédominance berbère dans la population explique sa grande originalité. Celle ci s'exprime particulièrement sur la place . Jemma el Fna, le coeur de la ville, où se produisent conteurs, charmeurs de serpents, jongleurs et autres funambules qui transforment cette esplanade en un gigantesque théâtre de plein air. Enfin , Marrakech s'étale largement, exposant fièrement ses richesses et s'annonçant de loin par le puissant minaret de la Koutoubia qui s'élance au dessus des remparts, tel un phare dans la plaine du Haouz. Découvrir Marrakech. les promenades. 1-Le tour des remparts. long de 19 Km, flanqués de 202 tours, percés de neuf portes monumentales, les remparts donnent une bonne idée de l'importance historique de la ville. 2-Le coeur de la médina : La Koutoubia et la place Jemma el Fnaa. Jemaa el Fnaa est le coeur vivant de la ville, tout à la fois marché et lieu de spectacles en plein air ; ses couleurs et son animation sont devenues légendaires dans le monde entier. En vue de la place, la mosquée de la Koutobia, joyau de l'art hispano mauresque lance son splendide minaret vers le ciel. 3-Les tombeaux Saadiens, le palais el Badi et le mellah. L'une des promenades le plus intéressantes sur le plan artistique. Murés par Moulay Ismail, les tombeaux Saadiens ne furent retrouvés qu 'n 1917. Le palais el Badi subit aussi les foudres du second souverain alaouite, mais ses ruines grandioses témoignent toujours de la dynastie sadienne. Tout proche, le mellah où habitait autrefois la communauté juive de Marrakech. Quant à la mosquée de la kasba, elle se distingue par son élégant minaret. 4-Le palais de la Bahia et le musée Dar Si Said. Deux autres palais remarquables de Marrakech, construits à la fin du XIX. le Bahia est un véritable enchevêtrements de cours et d'appartements. Le Dar Si Said, de dimension plus modeste, abrite un intéressant musée d'art marocain. 5-Les souks. Leur exploration est une merveilleuse aventure où se laisse entraîner d'une échoppe à l'autre au gré d'une foule bigarrée. 6-Le nord de la médina. Partant de la médersa Ben Youssef, vous explorerez les ruelles étroites de cette partie de la médina , à la recherche des tombeaux des saint de Marrakech, de vieux fondouqs qui résonnent aujourd'hui de l'activité des artisans ou de belles fontaines. 7- Les jardins de Marrakech et le Guéliz. Cette promenade vous permettra de vous détendre dans les jardins de la ville, loin de la foule et du bruit. La Mènera est une immense oliveraie très appréciée dans Marrakchis viennent y pique niquer en famille. Le jardin Majorelle, disposé autour de la demeure de l'artiste aujourd'hui transformée en musée d'art islamique, s'inscrit dans la tradition des jardins orientaux. Entre ces deux havres de verdure s'étend le Guéliz, la partie moderne de la ville, dont la construction fut décidée par Lyautey pour loger les administrations et les fonctionnaires du protectorat : certains bâtiments de cette époque sont encore visibles.

VOYAGE AU MAROC

Le Rif et la côte méditerranéenne Tanger au passé cosmopolite, est devenue, malgré quelques nostalgiques, une ville résolument marocaine. Sur la côte méditerranéenne, petits ports de pêche et stations balnéaires se succèdent, dont certains ont gardé le souvenir de la présence espagnole des siècles passés. Tanger . Refuge d'un petit monde désabusé au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, la ville a tiré un trait sur ce passé. Dans un site de toute beauté, elle se fait désormais la gardienne vigilante des 14 km de mer qui la séparent de l'Europe. Chaouen . Au Sud-Est de Tanger, l'une des plus jolies bourgades du Maroc, aux maisons bleutées encastrées dans la montagne rifaine. La route du cap Malabata. A l'Est de Tanger, le long de la côte du détroit de Gibraltar, une balade entre falaises abruptes, criques, plages isolées et adorables petits ports. Tetouan . Une jolie cité dont la médina reste protégée sur trois côtés par sa muraille, tandis que la ville nouvelle a gardé de nombreux bâtiments du temps de la domination espagnole. Le cap Spartel et les grottes d'Hercule . A la pointe extrême Nord-ouest du continent africain, le cap marque le passage de la Méditerranée à l'Atlantique. Les grottes d'Hercule, excavations naturelles que la mer pénètre à marée haute, abritent des vestiges préhistoriques. Fès, Meknès et le Moyen Atlas Une région où l'histoire du Maroc se lit à livre ouvert: ruines romaines du temps de la Maurétanie, villes impériales où se sont succédé les dynasties, la cité sacrée de Moulay Idriss, où l'on ne peut entrer qu'à pied, ont pour toile de fond le Moyen Atlas, arrosé et fertile - c'est là que prend sa source le plus long fleuve du Maroc, l'Oum er Rbia. Fès . La plus ancienne des villes makhzen (impériales) règne en capitale artistique, intellectuelle et religieuse du pays. Pour preuve ses nombreux monuments, parmi lesquels la médersa el Attarïn, la zaouia de Moulay Idriss, la mosquée el Qaraouiyyïn, ou le Dar Batha aujourd'hui musée des arts et traditions populaires. La medina, grouillante de vie, incroyable écheveau de ruelles coupées, de passages couverts et d'escaliers, offre un spectacle coloré, bruyant et odorant à ne manquer sous aucun prétexte. Meknès. A moins d'une heure de Fès, Meknès, splendide et impériale, annonce sa magnificence dès sa porte principale, Bab Mansour el Aleuj. En dehors des palais, on ira voir le tombeau du souverain Moulay Ismail, l'inspirateur des grands travaux architecturaux de la ville, et qui en fit sa capitale. Remarquable héri es Souani, magasin a grains. Volubilis. Tout près de Moulay Idriss s'étendent les ruines romaines les plus importantes du Maroc, sur lesquelles plane l'ombre de Juba II, roi de Maurétanie. Un vaste et superbe musée en plein air, où se distinguent la maison d'Orphée par sa splendide mosaïque, le capitole, la basilique, l'arc de triomphe, le Decumanus Maximus , la maison il l'Éphèbe et la maison au Cortège de Vénus, la plus belle demeure du site. Moulay Idriss. A une vingtaine de kilomètres au Nord de Meknès, une petite ville blanche et calme, consacrée ville sainte. Elle héberge le tombeau de Moulay Idriss, fondateur de la première dynastie arabe (VIIIe s.) et saint vénéré. Elle s'anime chaque année d'un gigantesque et fervent pèlerinage. Ifrane. Au Sud de Fès, un petit village de montagne, porte d'accès à une vaste forêt qui couvrait autrefois tout l'Atlas. C'est une base idéale pour plusieurs excursions: circuit des lacs ou balade dans le Mischliffen . Taza. Proche du djebel Tazzeka, sur la route du Maroc oriental, elle possède une charmante médina: hors des circuits touristiques habituels, on découvrira tranquillement l'artisanat local. Le djebel Tazzeka. A l'Est de Fès, un massif verdoyant au relief tourmenté, constitué en parc national. Un paysage surprenant creusé de gouffres, de grottes et de gorges. Depuis le sommet, belles échappées sur le massif rifain, la montagne de Fès et le Moyen Atlas oriental. La côte atlantique entre Tanger et Agadir C'est le Maroc moderne, le pôle de son développement économique, parsemé de stations balnéaires en plein essor et de ports marchands. De gros atouts pour le tourisme: le climat, doux toute l'année, de multiples plages de sable fin, les deux capitales du pays, Rabat et Casablanca, et des joyaux d'architecture militaire portugaise, étonnamment préservés - Asilah, El Jadida, Essaouira. Rabat . La capitale du pays fait figure de sage provinciale. Un bijou: la kasba des Oudaïa et ses jardins andalous. La tour Hassan devait être le minaret d'un des plus importants monuments de l'Islam, resté inachevé. Bab er Rouah, la porte des vents, est la plus belle de toute l'enceinte almohade. La nécropole mérinide de Chellah, sur l'emplacement de l'antique cité romaine de Sala. Salé, l'ancienne rivale de Rabat, lui fait face avec son authentique medina, sur l'autre rive du Bou Regreg. Essaouira . Bâtie sur une presqu’île rocheuse, cernée de remparts roses, l'ancienne Mogador portugaise, proche d'Agadir et de Marrakech, a tout pour séduire: une architecture élégante, une mer idéale pour les surfeurs et une atmosphère paisible. Elle est réputée comme la ville privilégiée des artistes. Asilah. Au Sud de Tanger, la cité s'enorgueillit de magnifiques remparts portugais du XVe siecle Elle cultive le souvenir de Raissouli, le brigand qui s'appropria la ville au début du siècle. El Jadida. A mi-chemin entre Casablanca et Safi, une station balnéaire dont le port fortifié portugais veille sur l'Atlantique. La citerne portugaise est une construction souterraine étonnante. Casablanca. La capitale économique du royaume, surtout remarquable pour son architecture coloniale des années 30 et pour sa vie nocturne très occidental. Mais il ne faudra pas manquer la toute récente et incroyable mosquée Hassan II. Marrakech et le Haut Atlas Ville oasis et ville impériale, Marrakech s'étend au cœur de la plaine du Haouz, admirablement située entre montagne et océan. C'est une excellente base de départ pour aller chercher la fraïcheur des embruns de l'Atlantique ou pour partir en randonnée vers les sommets du Haut ou du Moyen Atlas. Marrakech. Le minaret de la Koutoubia et les remparts roses qui ceinturent la ville depuis le XIIe s. veillent sur son patrimoine historique : par la porte Bab Agnaou, on accède à la mosquée de la kasba et aux tombeaux saadiens. Le palais el Badi, «l'incomparable », le palais de la Bahia, la « brillante », et le Dar Si Saïd témoignent d'un passé prestigieux. Se conjugue toujours au présent l'animation de la mythique place Jemaa el Fna, lieu immense que se disputent bateleurs, artisans,charmeurs de serpent et autres artistes, jusque dans les souks de la médina. La kasba de Télouet. Toute proche, fief de l'ancien pacha de Marrakech -le Glaoui -, elle se niche dans un paysage de genévriers et de chênes verts. Sobriété de l'architecture berbère et riche décoration intérieure, mais son état d'abandon fait apparaitre sa lente désagrégation. Les cascades d'Ouzoud. Au Nord-Est de Marrakech, une chute d'eau de 100 m de hauteur se jette dans un gouffre envahi d'une végétation luxuriante. Non loin de là s'étend le lac artificiel du barrage de Beni Mellal. La vallée des Aït Bougmez. Promenades à pied et surtout randonnées en 4x4 pour découvrir l'une des natures les plus généreuses et paisibles du Maroc, entre arbres en fleurs, cultures et pâturages. Escalade, canoe kayak, pêche (et ski en hiver) dans le massif du M'Goun. Le col du Tizi n-Tichka. Au Sud-Est de Marrakech, en direction de Ouarzazate, le plus haut col routier du Maroc, à 2260 m d'altitude. Les panoramas sont garantis. La route du Tizi n- Test, en direction de Taroudannt et Agadir, grimpe à 2 100 m dans un paysage grandiose. D'abord boisé et peuplé sur le versant Nord de l'Atlas, il devient désertique sur le versant Sud Depuis le col, vue magnifique sur la vallée du Sous. La vallée de l'Ourika. A une vingtaine de kilomètres au Sud de Marrakech, l'oued Ourika serpente entre les flancs splendides du Haut Atlas dans lesquels semblent s'imbriquer les villages ocres en pisé. L'Oukaïmeden. Au Sud de Marrakech, à 2650 m d'altitude, au milieu d'un vaste alpage, c'est la meilleure station de ski du Maroc. On la rejoint en remontant au-delà de la vallée de l'Ourika. Ouarzazate et le Grand Sud A Ouarzazate se croisent les chemins du Grand Sud marocain, un pays à la beauté âpre, fait de montagnes pierreuses et de désert. Les oasis des vallées apparaissent comme autant de miracles, tandis que les kasbas, ces impérieuses fortifications de terre qui servaient de sentinelles, se dressent, témoins d'une architecture berbère originale. Ait Benhaddou. A quelques kilomètres au N. de Ouarzazate, un magnifique village de terre fortifié, inscrit au patrimoine de l'humanité par l'Unesco. La vallée du Dadès. De Ouarzazate à Tineghir, au pied du versant Sud de l'Atlas, une succession de villages le long des oueds Dadès et M'Goun, ou l'on peut admirer l'architecture de terre: à Skoura, les kas bas d'Amerhidil et de Dar Ait Sidi el Mati, et El Kelaa des Mgouna. Les gorges du Dadès. Au départ de Boumalne du Dadès, sur la route des kasbas, un impressionnant canyon, qui se resserre peu à peu jusqu'à ne plus former que deux parois abruptes. Les gorges du Todgha. A partir de Tineghir, au bout de la route des kasbas, un défilé d'une hauteur vertigineuse : 300 m résolument à pic. La vallée du Dra. Née des oueds Dadès et Ouarzazate, une vaste plaine sableuse. De Ouarzazate à Zagora, une route aux paysages arides, égayée par une succession de palmeraies, mène aux portes du désert. Agdz et la kasba de Tamenougalt, toute proche; superbes villages de terre, Oulad Atmân, Igdâoun et le ksar de Tinzouline. Ouarzazate. C'est avant tout l'étape privilégiée - bon équipement hôtelier - pour des excursions dans le Grand Sud. Mais on y verra aussi l'ancienne résidence du Glaoui, la kasba de Taourirt, et un centre artisanal de fabrication de tapis. Agadir, l'Anti-Atlas et le Sud atlantique Des kilomètres de sable fin, l'océan, et moins de touristes au fur et à mesure qu'on descend vers le Sud ,l'idéal pour qui aspire à la détente. Dans l'arrière-pays immédiat s'étend la riche plaine du Sous, plantée d'orangers, de citronniers et de bananiers... tandis qu'autour s'élèvent les premiers contreforts de l'AntiAtlas avec ses villages roses aux greniers inexpugnables, les agadirs. Tafraoute. Au Sud-Est d'Agadir, ce bourg, niché dans un site montagneux spectaculaire, est à voir surtout en février quand les amandiers sont en fleurs. Aux alentours, étonnants « agadirs» accrochés aux falaises. Col du Kerdous, villages en pisé - dont Adaï, agrippé à la montagne; et la vallée des Ammeln, au milieu d'un chaos rocheux. Taroudannt. Sur la route d'Agadir à Marrakech, l'ancienne capitale du Sous est aujourd'hui une ville paisible. Témoins de son passé tumultueux, ses magnifiques remparts de couleur fauve, bastionnés et crénelés. Agadir. Une ville entièrement reconstruite après le séisme de 1960. Résolument tournée vers le tourisme, elle étale ses plages, ses hôtels, ses activités sportives le long d'une baie de 9 km. Excellent point de départ pour des excursions dans l'Anti-Atlas.


MARRAKECH

Comme Fès, Rabat et Meknès, Marrakech a le privilège d'être une ville makhzen, c'est à dire impériale. Elle jouit également d' un prestige particulier : celui d'avoir donné son nom au pays tout entier. L'attraction de la prestigieuse cité fondée au XI par les Almoravides, aujourd'hui la troisième ville du royaume, s'exerce encore au delà de la barrière montagneuse du Haut Atlas, jusqu'aux confins sahariens. Marrakech est aussi la grande métropole berbère où affluent, du Haut Atlas et de l'extrémité ouest du Moyen Atlas, de rudes montagnard au type ethnique affirmé, et les gens de l'Ani Atlas et des vallées présahariennes, du Dra surtout, où le métissage avec les populations noires est parfois très marqué. La prédominance berbère dans la population explique sa grande originalité. Celle ci s'exprime particulièrement sur la place . Jemma el Fna, le coeur de la ville, où se produisent conteurs, charmeurs de serpents, jongleurs et autres funambules qui transforment cette esplanade en un gigantesque théâtre de plein air. Enfin , Marrakech s'étale largement, exposant fièrement ses richesses et s'annonçant de loin par le puissant minaret de la Koutoubia qui s'élance au dessus des remparts, tel un phare dans la plaine du Haouz. Découvrir Marrakech. les promenades. 1-Le tour des remparts. long de 19 Km, flanqués de 202 tours, percés de neuf portes monumentales, les remparts donnent une bonne idée de l'importance historique de la ville. 2-Le coeur de la médina : La Koutoubia et la place Jemma el Fnaa. Jemaa el Fnaa est le coeur vivant de la ville, tout à la fois marché et lieu de spectacles en plein air ; ses couleurs et son animation sont devenues légendaires dans le monde entier. En vue de la place, la mosquée de la Koutobia, joyau de l'art hispano mauresque lance son splendide minaret vers le ciel. 3-Les tombeaux Saadiens, le palais el Badi et le mellah. L'une des promenades le plus intéressantes sur le plan artistique. Murés par Moulay Ismail, les tombeaux Saadiens ne furent retrouvés qu 'n 1917. Le palais el Badi subit aussi les foudres du second souverain alaouite, mais ses ruines grandioses témoignent toujours de la dynastie sadienne. Tout proche, le mellah où habitait autrefois la communauté juive de Marrakech. Quant à la mosquée de la kasba, elle se distingue par son élégant minaret. 4-Le palais de la Bahia et le musée Dar Si Said. Deux autres palais remarquables de Marrakech, construits à la fin du XIX. le Bahia est un véritable enchevêtrements de cours et d'appartements. Le Dar Si Said, de dimension plus modeste, abrite un intéressant musée d'art marocain. 5-Les souks. Leur exploration est une merveilleuse aventure où se laisse entraîner d'une échoppe à l'autre au gré d'une foule bigarrée. 6-Le nord de la médina. Partant de la médersa Ben Youssef, vous explorerez les ruelles étroites de cette partie de la médina , à la recherche des tombeaux des saint de Marrakech, de vieux fondouqs qui résonnent aujourd'hui de l'activité des artisans ou de belles fontaines. 7- Les jardins de Marrakech et le Guéliz. Cette promenade vous permettra de vous détendre dans les jardins de la ville, loin de la foule et du bruit. La Mènera est une immense oliveraie très appréciée dans Marrakchis viennent y pique niquer en famille. Le jardin Majorelle, disposé autour de la demeure de l'artiste aujourd'hui transformée en musée d'art islamique, s'inscrit dans la tradition des jardins orientaux. Entre ces deux havres de verdure s'étend le Guéliz, la partie moderne de la ville, dont la construction fut décidée par Lyautey pour loger les administrations et les fonctionnaires du protectorat : certains bâtiments de cette époque sont encore visibles.


Casablanca

Malgré son nom mythique, bien peu de touriste s'aventurent à Casablanca. La capitale économique du pays ne possède, a priori, aucun de ces monuments qui charment le visiteur. Elle semble trop moderne, trop bourdonnante. Symbole du Maroc actuel, c' est ici que s'écrit une partie de l'avenir du royaume. Mais ce rôle de métropole du futur, Casablanca l'a toujours eu. Dans les années vingt , la ville blanche fut un formidable laboratoire d'urbanisme. Elle garde de cette époque l'un des plus beaux ensembles d'architecture Art déco que l'on puisse découvrir. Il suffit de lever les yeux pour apercevoir une coupole ornée de frises, ou un jeu aérien de colonnades. Dans le centre, le quartier d'Anfa, sur la corniche ou dans la médina des Habbous, la ville témoigne de ces rêves d'architectes. Casablanca, ville consumériste entre toutes, s'est ornée de par la volonté de son roi d'un phare pour les croyant. La mosquée Hassan II, conçue par un architecte français, ne laisse la présence par la taille qu'à la Mecque, mais le raffinement de son intérieur la place au tout premier rang des grandes réalisations du monde musulman.


Fès

Fès ou Fez en arabe, Fes en anglais) est la quatrième plus grande ville du Maroc, après Casablanca, Rabat et Marrakech avec une population de 1,4 millions d'habitants. C'est l'une des quatre « villes impériales » (avec Marrakech, Meknès et Rabat). La vieille ville, un exemple modèle d'une ville orientale, est placée sous la protection de l'UNESCO. Le bleu profond de ses céramiques est un des symboles caractéristiques de Fès. Elle possède la plus grande médina (vieille ville) du monde. Son rayonnement international passé en fait l'une des capitales de la civilisation arabo-musulmane aux côtés de Damas, Bagdad, Courdoue, Grenade, Al Quods... Selon une légende, le nom de la ville viendrait de la découverte d'une pioche (arabe : [fas], pioche) à l'emplacement des premières fondations. Fès ne se livre pas facilement. Pour y accéder, il faut rentrer par la grande porte, à la fois visible et voilée, du sacré. Car Fès est un sanctuaire. C'est ainsi d'ailleurs que les Soufis, ces initiés de l'Islam, l'ont toujours appelée: la Zaouïa. Le voyageur qui venait de loin savait qu'en arrivant aux portes de la ville, c'est à son fondateur et à son saint patron lui-même qu'il demandait l'hospitalité. Pour lui, Fès est la ville de Moulay Idriss. Beaucoup de Fassis connaissent encore par cœur ce que les chroniqueurs rapportent comme étant les paroles, lors de la prière inaugurale, du saint : « Ô Dieu, Tu sais que je n'ai pas construit cette ville par vanité, par désir de renommée ou par orgueil. Mais je voudrais que tu y sois adoré, que Ton Livre y soit Lu et Ta Loi appliquée tant que durera le monde. Ô Dieu, guide vers le bien ceux qui y habitent et aide les à l'accomplir, voile à leurs yeux l'épée de l'anarchie et de la dissidence… » Fès, qui fut pendant plusieurs siècles une capitale politique et intellectuelle du Maroc, était devenue un centre de rencontres et d'échanges. On rapporte que Sylvestre II (Gerbert d'Aurillac), Pape de 999 à 1003, y séjourna dans sa jeunesse pour y faire des études à la suite desquelles il introduisit les chiffres arabes en Europe. Maïmonide, médecin et philosophe juif, y vécut également quelques années durant lesquelles il enseigna à la Qaraouine. L'œuvre de ce philosophe est une merveilleuse illustration de cette symbiose de la culture judéo-islamique qui avait prévalu en Andalousie, et trouvé un écho similaire à Fès.


Circuits Touristiques :Grand Sud

Jour 1 : Arrivée à l'aéroport de Ouarzazate et transfert à l\'hôtel (installation dans les chambres) Déjeuner au restaurant. Départ vers la Kasbah de Taourirt. Visite de la résidence du Pacha El Glaoui. Visite de la Kasbah Ait Ben Haddou. Visite du studio de cinéma. Retour à l\'hôtel, dîner et nuitée. Jour 2 : Petit déjeuner à l'hôtel Départ très tôt en 4x4 vers le village d'Agdz par le col de Tizi-n-Tinififft (1660 mètres d'Altitude) pour rejoindre la piste vers la vallée de Draa et son cortège de palmeraies jusqu\'à Tansikhte. Départ vers Zagora et déjeuner sur place au Restaurant. Continuation vers les dunes de M\'hamid pour admirer le merveilleux coucher du soleil Balade en chameaux Dîner et nuitée en bivouac sous tente berbère aux pieds des dunes. Jour 3 : Réveil Matinal pour assister au lever du Soleil Petit déjeuner Départ vers Tamgroute Visite de la Zaouia Visite de l\'ancienne bibliothèque coranique Route vers Zagora et la vallée du Draa Déjeuner à la Kasbah de Tamnougalte au cœur de la palmeraie au restaurant Continuation vers Ouarzazate en traversant l\'anti-Atlas. Retour à l\'hôtel. Dîner et Nuitée. Jour 4 : Petit déjeuner à l'hôtel Transfert vers l\'aéroport, Envol sur Casablanca.


Circuits Touristiques : Villes Imperiales 1

Jour 1 : Arrivée à Marrakech Arrivée à l\'aéroport de Marrakech, accueil et transfert à l\'hôtel. Dîner selon les horaires d\'avion et logement. Jour 2 : Marrakech Petit déjeuner. Visite des principaux monuments : les jardins de la Menara, la Koutoubia, Les tombeaux saâdiens, le palais de la Bahia. Déjeuner à l\'hôtel. Suite de la visite de la ville avec les souks et la fameuse lace djemaa El Fna. Dîner et logement à l\'hôtel. Jour 3 : Marrakech/ Beni Mellal / Fès Petit déjeuner puis départ pour Fès. Déjeuner en cours de route à Beni Mellal. Visite de a ville et de la source Ain Asserdoun. Continuation sur Fès en traversant les villages typiques du Moyen Atlas, Azrou et Ifran. Arrivée à Fès, installation à l\'hôtel. Dîner et nuit. Jour 4 : Fès Petit déjeuner. Journée consacrée à la visite de Fès : La Médersa Attarine , l\'ancienne université de Karaouine, la mosquée des andalous , la place Nejjarine, les teinturiers, les tanneurs, les dinandiers.Déjeuner dans un palais typique. Continuation de la visite : les souks considérés comme les plus beaux du Maroc, les potiers, tours des remparts et vue panoramique sur la Médina. Le retour à l\'hôtel, Dîner et logement. Jour 5 : Fès/ Meknés/Rabat Petit déjeuner, départ pour Meknés, via Volubilis, visite de Meknés Bab Mansour, les tombeaux Moulay Ismail, les écuries et le haras régional. Déjeuner. Départ pour Rabat. Visite de la ville : Le Mechouar du palais royal, Kasbah des Oudayas, le mausolée Mohamed V, la tour Hassan. Dîner et logement à l\'hôtel. Jour 6 : Rabat/ Casablanca / Marrakech Petit Déjeuner. Départ pour Casablanca. Visite de la capitale économique du Royaume :La place des nations unies, arrêt la Mosquée Hassan II, déjeuner sur la Corniche, continuation vers Marrakech. Arrivée, installation à l\'hôtel. Logement à l\'hôtel. Jour 7 : Marrakech Journée en pension complète avec possibilité d\'une excursion facultative. Jour 8 : Départ vers le pays d'origine. Petit déjeuner, transfert à l\'aéroport selon les horaires de vol. Assistance aux formalités d'embarquement et envol pour le pays d'origine.


Circuits Touristiques : Villes Imperiales 2

Jour 1 : Fès Visite toute la journée de la ville de Fès : l'université Karaouine, Les Médersas Attarine et Bouanania, la fontaine Nejjarine et le Mausolée de Moulay Driss II. Dans l'après-midi, visite de l'ancienne médina .Dîner et logement dans un hôtel 4 étoiles à Fès. Jour 2: Fès/ Moulay Yacoub/ Sidi Harazem/ Meknès Petit déjeuner à l'hôtel. Départ pour Moulay Yacoub. Visite. Continuation sur Meknès. Déjeuner à Meknès. Visite de la ville de Meknès : place EL Hdim, Bab El Mansour, les greniers royaux et leurs remparts. Dîner et logement dans un hôtel 4 étoiles à Meknès. Jour 3 : Meknès/Casablanca/ Marrakech Petit déjeuner à l'hôtel. Départ pour Casablanca. Tour d'orientation de la ville de Casablanca. Déjeuner sur la Corniche casablancaise. Continuation sur Marrakech Dîner et logement dans un hôtel 4 étoiles à Marrakech. Jour 4 : Marrakech Petit déjeuner à l'hôtel. Visite historique de Marrakech : le minaret de la koutoubia, les tombeaux saâdiens, les fardins de la Menara et Palais Bahia .Déjeuner à l'hôtel. Visite des remparts, la place djemâa et Fna et les souks. Soirée dîner fantasia avec folklore « chez Ali » Retour à l'hôtel pour le logement. Jour 5 : Marrakech/Agadir/Taliouine Petit déjeuner à l'hôtel. Départ pour Agadir. Tour d'orientation de la ville d'Agadir. Déjeuner à Agadir. Continuation sur Taliouine via Taroudant avec tour d'orientation de ces deux villes Dîner et logement dans un hôtel 4 étoiles à Taliouine Jour 6 : Taroudant/ Zagora/ M'hamid Départ tôt le matin, après petit déjeuner matinal à l'hôtel. Départ pour Zagora via Taliouine, Tazenakht et Agdz, avec tour d'orientation de ces villes de passage. Déjeuner à Zagora. Continuation sur M'hamid Dîner et logement en bivouac dans les dunes de M'hamid. Jour 7 : M'hamid/Tazzarine/Alnif/Rissani/Merzouga Petit déjeuner en bivouac Départ vers Merzouga via Tazzarine /Alnif/Rissani, avec tour d'orientation de ces villes de passage. Déjeuner à Alnif. Dîner et logement en bivouac dans les dunes de Merzouga. Jour 8 : Merzouga/Erfoud/Tineghir/El Kelaa des M'gouna/Ouarzazate. Petit déjeuner à l'hôtel. Départ pour Tineghir, visite des gorges du Todra. Déjeuner Arés-midi départ pour Ouarzazate, via El Kelaa de M'gouna, avec visite des gorges du Dadès. Dîner et logement à Ouarzazate dans un hôtel 4 étoiles. Jour 9 : Ouarzazate Petit déjeuner à l'hôtel Visite Ouarzazate et des Kasbahs Taourirt Tifoultout. Déjeuner Visite de la Kasbah Aït Benhaddou Dîner et logement dans un hôtel 4 étoiles à Ouarzazate Jour 10 : Ouarzazate Petit déjeuner à l'hôtel. Retour vers Casablanca.


VOYAGES ORGANISES : Tunisie

Terre hospitalière, le pays de la douceur de vivre où la mer, le soleil et le désert sont en symbiose parfaite. C’est le pays qui a su conjuguer le meilleur de notre siècle et l’émotion de son passé.


VOYAGES ORGANISES :


VOYAGES ORGANISES : Thaïlande

Si la Thaïlande doit son surnom à la gentillesse et l’hospitalité légendaire de ses habitants, ce pays enchanteur offre aussi un cocktail parfait de nature, culture et détente.


VOYAGES ORGANISES :Mexique

Passionné, violent, tendre et fascinant, il est tout à la fois. Le pays des sortilèges insolites, voire surréalistes, cache tant de trésors qui surprennent toujours le visiteur.


VOYAGES ORGANISES : Egypte

Pays magique au croisement des civilisations. Pays des mythes et légendes du Nil. Pour les amateurs des plus grands mystères de l’humanité, c’est une destination incontournable.


VOYAGES ORGANISES : Istanbul, la ville au carrefour des civilisations.

En visitant Istanbul, on saute sans cesse d'une époque à une autre, c'est un peu toute notre histoire qu'on découvre . Les monuments grandioses de l'époque byzantine .


Haj omra Maroc

Leader dans le domaine du tourisme religieux au Maroc, Mondial Voyages organise, en partenariat avec des Tours Opérateurs de grande renommée, des opérations de HADJ et OMRA personnalisées et sur mesure. Le succès de nos opérations de Pèlerinage et Omra nous a valu les félicitations du Ministère de Tourisme vu que nous nous prenons totalement en charge nos clients tout en veillant à leur sécurité, leur confort et à sélectionner la meilleure offre qualité/prix pour eux.


atlas voyages agence pour voyages organisés et dejour en turquie, egypte, thaillande et tunisie -voyages pas cher - voyage egypte - voyage au maroc - promotion de voyage - Voyages Du monde - Voyages Croisiere - sejour istanbul - Voyager au maroc - mondial voyages agence casablanca - sejour au maroc - circuits touristiques maroc - voyages à themes - Outgoing Maroc - billetrie Maroc - Tourism marocain - voyages organisés - Agence Voyages omra et haj - incentives Maroc - Conception des sites web au maroc - Webdesigner Freelance Maroc

Copyright Mondial Voyages 2006                         
                       Encore une Réalisation Xdesign